Citation du mois de janvier 2016

by 05 h 54 0 commentaires
Que mes souvenirs vous plongent dans vos propres racines, qu'ils vous donnent envie d'aimer, de vibrer, de sentir la planète sous vos pieds et de faire des enfants. À qui vous parlerez, à votre tour, des lacs pour s'y baigner, des ciels remplis d'outardes, des matins bleus et des soirs roses, du parfum des arbres, de l'odeur des muguets, de la beauté d'un champ en labours, de la lumière de mai, du jaune des pissenlits. De l'air, vous leur parlerez de l'air propre et frais qu'on avale par goulées les jours de grands vents, sans peur, sans masque, à pleins poumons. Vos enfants écouteront ébahis, se demandant si vous êtes fous ou poètes ou juste menteurs. Mais le soir, dans leur lit, ils rêveront de cette planète que leur aïeule a habitée et le chaos commencera à s'effriter. C'est votre seul radeau. Mes souvenirs sont les vôtres, faites-en votre espoir, inventez-vous un monde qui se souvient de ses rêves. 

Louise Auger - Le dernier hiver

Domaine du A

Waldonaute

Nul besoin de faire de la terre un paradis: elle en est un. À nous de nous adapter pour l'habiter (Henry Miller).